www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : LE MÉTIER 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 février 2011

CONSEIL DE FORMATION DU 15 FÉVRIER 2011

Ce matin s’est tenu le conseil de formation qui devait faire le bilan de la formation continue de l’année passée 2009/2010, faire le point sur la formation continue en cours (année 2010/2011) et donner les perspectives pour le plan de formation (PAF) de l’année à venir 2011/2012.

La représentante des professeurs stagiaires (PES) présente a fait une déclaration préalable reprenant les points positifs et négatifs de leur nouvelle formation.

PDF - 26.9 ko
Déclaration préalable de la représentante PES

Bilan pédagogique du plan 2009/2010 :

Plein de beaux tableaux sur la participation des uns et des autres. Ce qu’on retient c’est que les gens sont moins nombreux à demander des stages. Et l’offre de stages (sur le temps scolaire bien sûr !) est aussi en baisse.

Pour mémoire, nous avions redit à la CAPD d’attribution des stages que le procédé d’inscription sur internet était rédhibitoire pour certains collègues. Nous avons été entendus puisque l’IA consent à envoyer dans les écoles une liste des dispositifs claire + un PAF complet sous forme papier en accès libre à l’accueil de l’IA.

Nous avons dénoncé la facilité d’ouverture de stages en cours d’année, sortis du chapeau pour répondre aux besoins institutionnels : libérer des classes pour les M1 et M2. Nous regrettons que la formation continue ne soit pas mise en place en 1er lieu pour les besoins et demandes des collègues. De plus l’apparition de ces stages manque de transparence et les collègues sont en droit de s’interroger.

Nous revendiquons un retour à une formation continue digne de ce nom avec un panel complet de stages didactiques de la maternelle au cycle 3 en passant par l’ASH et les diverses spécificités du métier.

Durée moyenne de formation par enseignant est de : 5,5 jours par an (mais ce chiffre intègre les 18h d’anim péda). De fait, il n’y a que 2,5 jours de formation par an et par enseignant donc nous sommes loin des 36 semaines dans une carrière.

Quelques données en vrac :

- répartition des dispositifs par type de candidatures :

40% candidatures individuelles (SNIF !!)

60% public désigné (no comment …)

- répartition par type de remplacement : 45% PE1 et PE2 - 33% TR

(c’est bien ce qu’on disait on est à la botte de l’ex-IUFM !)

- répartition par niveaux : 30% élem et 6% mat

inadmissible !!

aucune réponse de l’administration sur le comment du pourquoi ! Ni sur le pourquoi du comment d’ailleurs !

- dispositifs équipes école par circo en jours de stage : B1=17%, B2=31%, B3=52%.

L’IA va aborder ce point avec les IEN car grandes disparités (en gros il y en a qui vont se faire taper sur les doigts…)

- Bilans des stages : c’est le questionnaire que chacun remplit en fin de stage (après la bouffe au restau) :

globalement satisfaits, bémol dans le réinvestissement dans la pratique pédagogique (alors ça sert à quoi ???). Le territoire est petit, on est gentils ...

Bilan financier :

FC a connu un coût de financement nettement inférieur par rapport à 2008/2009

Explication : moins de départ en formation longues (psy, ASH) donc baisse des coûts

Suivi du plan 2010/2011 :

A ce jour, tous les dispositifs ont eu lieu, aucune annulation et aucun report.

5 dispositifs équipes d’école non prévus initialement ont eu lieu car nous avions beaucoup de remplaçants (hihi !!)

Prépa plan 2011/2012 :

132 jours de temps potentiels de formation du 12 sept au 30 juin.

priorités nationales et académiques :

PowerPoint - 122 ko
Priorités nationales et académiques formation continue 2011 2012

priorités départementales :

- enseigner la maîtrise de la langue française pour prévenir l’illettrisme

- enseigner les langues vivantes (objectif à atteindre : enseignement des langues dans tous les CP et CE1 du département car nos chiffres académiques et départementaux ne sont pas assez bons aux yeux du ministère !!)

- enseigner les maths et sciences

- évaluer par compétences de l’école au collège

Les PEMF présents sont intervenus pour rappeler qu’il n’est déjà pas aisé de placer les maths et français dans les 24 heures imparties avec les nouveaux programmes donc les langues par dessus le marché ça ne passe pas !! Et on remarque une fois de plus que l’EPS est passé à l’as.

Véronique Beau et Géraldine Tapie (titulaire et suppléante en conseil de formation)

 

35 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.