www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : VOTRE CARRIÈRE 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 janvier 2018

GROUPE DE TRAVAIL FORMATION CONTINUE DU 15 JANVIER

Ce groupe de travail avait pour but de proposer une articulation formation continue-animations pédagogiques, à lire le compte-rendu

Compte-rendu du groupe de travail Formation continue Lundi 15 janvier 2018

Présents : N. Arnoult (SG), F. Labreuche, F.Petithory, P. Malcuit, M-J. Carnevali SNUipp-FSU (3), Se-Unsa (2)

Objet du groupe de travail : Comment mieux cibler les besoins en formation pour construire l’offre ? Comment articuler les différentes formes de formation : animation péda, formation continue, formation individuelle et collective ?

En amont de ce groupe de travail, nous vous avions envoyé (via le e-militant) une liste de questions plus ou moins ouvertes afin que vous puissiez vous exprimer sur la question notamment des conférences péda car on avait senti que le chantier était immense là-dessus.

Pour rappel, voici la liste des questions : — > Qu’est-ce qu’on attend d’une animation péda (ce qui peut différer des attentes pour les stages de formation continue) ? — > L’échange de pratiques revient souvent dans nos échanges, les animations péda sont-elles selon vous le lieu de ces échanges ? — > Actuellement les animations péda sont organisées par circo, serait il pertinent de mélanger un peu plus notamment pour avoir ville et RPI au sein d’une animation (pour favoriser les échanges) ou au contraire, il faut être entre écoles au même profil et donc aux mêmes problématiques ? — > Quelles thématiques vous semblent pertinentes en conf péda ? les projets d’école qui sont relancés cette année, peuvent-ils être une piste pour les thèmes à retenir et les regroupements d’écoles à faire ? — > Le format horaire d’une conférence pédagogique est limité : doit-on privilégier de la pratique ? un apport théorique ? des échanges ? … ? — > Quels types d’intervenants souhaiteriez-vous dans ces conférences ? actuellement ces sont principalement les IEN et conseillers péda de circo, par le passé c’était aussi les PEMF. On pourrait aussi imaginer un pair ? — > Quels sont les points forts et points faibles des animations pédagogiques actuelles ? — > Et toutes les remarques qui vous paraissent judicieuses, utiles, les coups de gueule

Vous avez été nombreux à nous répondre, avec des réponses longues et précises. C’est vraiment super et c’est ainsi que nous aimons travailler. Nous avons pu préparer ce groupe de travail avec votre parole, vos propositions, vos réactions, vos coup de gueule et vos ras-le bol. Voilà comment nous pouvons le mieux vous représenter ! Nous n’hésitons pas parfois au cours du groupe de travail à vous citer anonymement. La parole du terrain est vraie, elle a du poids.

Contexte de ce groupe de travail Il fait suite au cahier des charges du continuum de formation des personnels - 2017/2021 avec pour premier axe Contribuer au développement professionnel de tous les personnels et répondre aux besoins de formation les plus près du terrain. Et 3 objectifs :
- Concevoir et mettre en œuvre un plan de formation pluriannuel
- Concevoir et mettre en œuvre pour chaque réseau
- Développer des liens entre innovation, expérimentation, recherche et formation

Stages d’équipe d’école C’est pourquoi il a été envoyé dans les écoles pour l’année scolaire 2017/2018 un tableau intitulé « Remontée des besoins en formation des équipes d’école » Dans ce tableau, des propositions de thématiques émergeant des priorités départementales étaient proposées mais il y avait la possibilité d’élargir les demandes avec la case « autres ». La circulaire de rentrée indiquant chaque année un axe prioritaire peut aussi fixer des axes mais elle ne peut pas être intégrée dans le tableau car elleparait tardivement dans l’année (pour rappel,cette année, c’est le « parcours mathématiques au cycle 3 »).

Pour info : 40 écoles ont fait 74 demandes pour obtenir un stage d’équipe d’école. 18 écoles sur les 40 ont obtenu un stage ( dont 14 sur le thème du climat scolaire) Les critères pour les écoles retenues (écoles non rep, non numériques, les fameuses « ni ni » = les oubliées des stages à public désigné)

Propositions SNUipp :
- poursuivre les stages d’équipe d’école bien sûr
- donner la possibilité aux collègues de prioriser leurs demandes de stage s’il y en a plusieurs.
- Faire le bilan de ces stages d’équipe d’école et surtout que soit proposé un suivi : ok on a travaillé 2 jours sur une question mais tout reste à faire, il faut donc du temps, éventuellement un accompagnement des formateurs au-delà des 2 jours. A ce sujet, nous en avons profité pour redire combien les collègues, les écoles avaient besoin de temps : du temps pour la formation théorique, du temps pour réinvestir, du temps pour le suivi. Il a été convenu également, toujours dans un souci de cohérence et d’articulation, que les futures demandes de stages d’équipe d’école soient à mettre en parallèle avec les axes du projet d’école. Ces demandes parviendront donc dans les écoles plus en amont, dans la foulée de la remise du projet d’école courant avril. L’idée est de ne pas s’éparpiller, de choisir un axe, d’avoir un stage pour amorcer le boulot et de poursuivre sur année le travail dessus en conseil des maîtres par exemple.

Animations pédagogiques
- Avant de commencer à faire des propositions, nous avons demandé à connaître le cadre. Il n’y a pas de cadrage national hormis LSU pour l’année dernière et Mathématiques cycle 3 pour cette année (le fameux axe de la circulaire de rentrée nationale). Les orientations des animations pédagogiques sont arrêtées dès mai de l’année précédente. Niveau ressources humaines : conseillers péda. Dans le département, il n’est pas possible de faire appel aux PEMF puisqu’elles ne sont que 4 et que leur charge est énorme pour la formation des PES (nombreux). Pour rappel car nous l’avions mis sur le site, le seul texte officiel que nous avions retrouvé datait de 1880 mais n’avait pas pris une rides parlant de : « il ne sera question que de matière pédagogique et pratique…rompre isolement de la classe,… travailler ensemble …trop souvent les questions d’éducation ont servi de thèmes à de vaines déclamations, non, il faut s’appuyer sur expérience… mettre en commun le fruit de l’expérience quotidienne… » Tout est dit non ?

- Partant de cet état de fait et fort de vos propositions, voici ce que nous avons eu comme réflexion : (ce sont des idées, maintenant charge aux IEN de s’en emparer…)
- Place respective au concret et à la théorie
- Place des PEMF dans les animations
- Possibilité de partager avec « les pépites (= un truc bien que vous faites dans votre classe) », soit des collègues comme vous qui ont une proposition de séance, d’idées, de fonctionnement. Ce partage pourrait se faire dans un petit groupe (max 10) entre pairs. Ex de format : apport théorique puis petits ateliers en petits groupes avec pépites pour partage de pratiques Autre possibilité de format :lors d’une animpéda, apport théorique à tous, accès parcours magistère (si besoin),… puis, formation continue sur temps scolaire pour un apport plus poussé l’année suivante.
- Conférence avec chercheur, conférencier (attention problème du coût), comme on a connu (Fayolle, Bouysse…)
- Prise en compte dans les 108h de la participation des ateliers Canopé.
- Échanges sur la difficulté scolaire avec un membre du RASED
- Prise en compte de la diversité des écoles selon les problématiques ? Ville/campagne ? A noter que nous avions proposé dans notre questionnaire un brassage ville campagne mais il ressort que vous préférez des anim qui regroupent des écoles avec les mêmes problématiques.
- Possibilité d’avoir des animations « bouffée d’oxygène » comme les animations qui ouvrent notre métier sur les biens culturels par exemple
- l’ organisation pour les personnes à mi-temps est à revoir car elles se retrouvent toujours avec les 9h imposées
- La question du bilan et du suivi pour donner pleinement sens à l’animation

Concevoir des formations Dans un dernier temps, Madame Carnevali nous a présenté rapidement des documents théoriques issus de l’IFE (Institut Français de l’Education) sur lesquels la DSDEN veut s’appuyer pour concevoir les futures formations. Avec comme première idée : partir du terrainet construire avec les enseignants la demande de formation

Articulé autour de 3 dimensions :
- Observatoire : aller dans la classe
- conservatoire : garder ou faire autrement
- laboratoire :proposer de faire autrement

Petit résumé : Donc se mettre d’accord sur le réel, puis faire connaitre le prescrit, partager des références (le côté théorique), oser les outils, accompagner dans la durée. Ben c’est exactement ce que vous avez fait remonter dans vos demandes !! Pour terminer, Madame Carnevali nous a proposé 2 sites qui sont des mines pour s’auto-former ou simplement alimenter votre réflexion, on les partage ici :
- Néopass pour être au plus près du terrain. C’est l’IFE qui met à la disposition des enseignants des vidéos( pour se connecter, il vous faut votre adresse académique) Ce qui est intéressant dans ces vidéos assez courtes c’est qu’après vous avez différents points de vue (le PE expérimenté, le chercheur…) http://neo.ens-lyon.fr/neo

- BSD canope plus orienté sur des séances « clés en main » : https://www.reseau-canope.fr/BSD/index.aspx

Vos représentantes en conseil de formation au titre du SNUIPP FSU 90 Géraldine TAPIE, Peggy GOEPFERT et Anne FORGERIT

 

5 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.