www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : L’ÉCOLE  / Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er décembre 2017

COMPTE-RENDU DU CDEN DU 28 NOVEMBRE 2017

Le CDEN de rentrée s’est enfin tenu ce mardi 28 novembre. Le compte-rendu tout chaud à lire ce WE au chaud.

Compte rendu du CDEN du mardi 28 novembre 2017

Ce CDEN avait pour ordre du jour :
  Le bilan de rentrée
  L’assiduité scolaire

Dans notre déclaration préalable nous avons insisté sur 2 points du 1er degré :
  Les difficultés de remplacements
  La baisse des emplois aidés

Déclaration préalable à lire

Le DASEN a répondu (partiellement) sur le point des emplois aidés : personne ne se retrouve sur le carreau, il a été proposé à tous les EVS en fin de contrat de basculer sur un contrat AESH. La réalité du terrain c’est que les personnes qui occupaient ces postes, qui sont souvent en situation précaire, n’ont pas forcément de moyen de transport et sont contraints parfois d’abandonner car les prises en charge des élèves sont éloignées de leur domicile. Pas de réponse à notre 2ème question : qui va assurer les missions qu’étaient celles des EVS ? le besoin est là ! Nous reposerons la question dans d’autres instances.

Sur la question des remplacements : le DASEN a répondu (à juste titre) que le problème n’est pas tant les postes de remplaçants (52 dans notre département) mais le manque de personnels (-10 personnes) pour occuper tous les postes devant élèves. Oui on se retrouve avec beaucoup de remplaçants sur des postes à l’année. Le recours à des contractuels (4 de mémoire), le nombre important de PES (42) ne suffisent pas à régler notre problème récurrent de sous effectif.

Pour ce qui est du bilan de la rentrée quelques coups de projecteurs :

  la question des RPI . Notre département au regard des autres de l’acad et des chiffres nationaux, a trop de RPI décentralisés 95% (c’est-à-dire une école par village) contre des RPI centralisés (tout le monde dans 1 village). Cela coûte en termes de carte scolaire et le DASEN depuis plusieurs années veut faire évoluer les choses. L’an passé le préfet avait pris la défense des maires qui veulent garder leur école en disant que c’est important pour voir des jeunes s’installer qu’il y ait une école proche sans que leur enfant fasse des tours de bus. Mais le préfet en question n’est plus là…

  Le DASEN a abordé la question des rythmes scolaires (qui n’était pas à l’ordre du jour) : Pour cette rentrée 2017 : 17 écoles sur 14 communes sont revenues à la semaine des 4 jours. Les conseils d’école ont jusqu’au 22 décembre pour se réunir et se prononcer sur un retour éventuel à 4 jours avec une proposition d’horaires. Il faut noter que nous entrons un peu dans la 4ème dimension : nous nous retrouvons avec 4 possibilités de dérogations.
— > Les jours longs et courts sur 4.5 jours
— > La demi- journée libérée (loi Hamon) sur 4.5 jours
— > Le 4 jours (oui on annonce plus de 90% des écoles de France qui reviennent aux 4 jours) mais c’est une situation dérogatoire.
— > Le 4 jours en bougeant les vacances scolaires

On en oublie presque que le cadre normal est : 4.5 jours avec horaires réguliers. Nous avons déjà des retours d’école où il semble qu’il n’y ait pas consensus entre le conseil d’école et la mairie. Dans ce cas : il y aura une médiation de l’IEN et in fine c’est le DASEN qui tranche. Faites nous part de toute difficulté sur le sujet !

  Un chiffre édifiant : un référent handicap (il y en a 4 dans notre département pour 1er et 2sd degré) gère 160 situations !!!

  La semaine « gruyère » du 8 mai : Vous n’êtes pas sans savoir que nous allons vivre une aberration du calendrier en mai prochain avec : école lundi 7 mai, mercredi matin 9 mai et vendredi 11 mai. D’où le nom de semaine gruyère. Vous avez appris, comme nous, qu’une zone de vacances a décalé ses dates pour mettre cette semaine dans ses vacances. Nous avons appris qu’au moins un collège du département organisait déjà une récupération du mercredi pour libérer les élèves des cours du mercredi 9 mai au matin.

Nous avons donc interpellé le DASEN pour savoir si les écoles avaient la possibilité de modifier l’organisation de la semaine avec récupération. C’est non . Seuls les collèges ou lycées accueillant des internes pourront demander un aménagement. Une fois de plus l’éducation nationale ne sort pas grandie d’une telle situation aux yeux des parents.

  Bilan de l’assiduité scolaire : Un chantier a été lancé en lien avec la lutte contre le décrochage scolaire, sur la question de l’absentéisme. Pour info est considéré comme absentéiste tout élève absent au moins 4 demi- journées dans le mois, absences non justifiées. Un signalement doit être fait à chaque fois. Nous avons échangé avec le DASEN car on constate que les remontées des écoles primaires sont moindres par rapport à celles du collège. Certes il y a l’âge qui joue, un ado séchera plus qu’un élève de primaire mais nous avons insisté sur la difficulté à évaluer la notion « d’absence justifiée » : selon nous et d’après le texte, tout mot du parent vaut justification même si on sait que c’est un « bobard ».

Le DASEN explique que si on sent que la justification est douteuse, il faut signaler. C’est quand même compliqué, c’est une appréciation pas forcément objective ou qui, en tous cas, ne se base pas sur quelque chose de tangible. Nous avons demandé qu’une information/ formation plus précise soit donnée à tous les collègues du 1er degré. Il y a tout un protocole de prise en charge de ces élèves absentéistes avec des partenaires comme le conseil général, les mairies, la direction de la protection judiciaire… Il serait bon d’en être informés dans les détails. A noter : les départs anticipés en vacances, les retours tardifs de vacances ne rentrent pas dans ce cadre et le DASEN a avoué à demi-mots par un soupir son impuissance sur la question.

Vos représentantes en CDEN pour le SNUIPP FSU 90 Céline Papin et Géraldine Tapie

 

26 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.