www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : LE MÉTIER  / FORMATION CONTINUE 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 juillet 2017

CONSEIL DE FORMATION : DES AVANCEES

Mardi dernier s’est réuni le conseil de formation pour faire le point sur l’année en cours et surtout présenter la mouture du plan de formation de l’année à venir. Le SNUIPP vous rend compte ci après, c’est un peu long mais avec un verre d’orangeade ça passe tout seul !

Pour mémoire le SNUIPP FSU 90 avait lancé à l’automne une enquête sur la formation continue en vue d’un groupe de travail (que nous avions demandé) sur la question des besoins en formation. Ce GT avait eu lieu en février. Nous y avions présenté les résultats de notre enquête et posé les conditions d’une amélioration de la formation continue dans notre département.

Nous avons été satisfaites de découvrir dans le nouveau plan de formation un certain nombre de doléances que nous avions fait remonter. Comme quoi on peut faire bouger les choses si on s’y met à tous (ceux qui ont répondu à l’enquête ou qui nous écrivent pour nous donner leur avis et nous qui portons la parole du terrain).

2 orientations principales de ce PAF (Plan de Formation) :
— > rééquilibrage entre public désigné et candidatures libres (individuelles ou par équipe). Le SNUIPP avait en effet alerté au fil des ans de la portion congrue des stages à candidatures individuelles et le DASEN avait convenu qu’il était important que le formé soit partie prenante de son inscription en formation.

— > prise en compte des préconisations du CHSCT (suite aux visites d’école dans le cadre du CHSCT des besoins en formation émergent comme la voix, les risques psycho sociaux et des stages sont mis en place en partenariat avec la MGEN par exemple), de stages très demandés en année n-1

la formation des néo titulaires :

pour les T1 : 2 groupes de 6 jours (cela représente 30 collègues)

pour les T2 : 3 groupes de 3 jours (cela représente 40 collègues)

Les formateurs se sont basés sur les bilans des stages précédents pour revoir les contenus jugés trop proches de ce qui était fait à l’ESPE, l’année de PES.

Il y aura plus de formation sur les compétences psycho-sociales nécessaires pour enseigner, sur le climat scolaire, les relations aux parents. Les différents niveaux de classe seront pris en compte dans la constitution des groupes et les apports de formation différenciée pour répondre aux préoccupations du quotidien.

le numérique :

la formation se poursuit avec la tranche 3 qui englobe des écoles du grand Belfort, Delle et les Vosges du Sud.

Pour rappel :

tranche 1 : 10 écoles, 54 classes

tranche 2 : 16 écoles, 92 classes

tranche 3 : 19 écoles, 88 classes (9 groupes, 115 personnes)

2 remarques du SNUIPP 90 :

— > le secteur de Delle a fait le choix de l’entrée du numérique par l’ENT (environnement numérique de travail ) qui est déjà utilisé au collège et qui est plus un outil de communication en direction des familles qu’un outil pédagogique dans les classes.

Nous pensons que le choix de cette entrée est moins efficace pour les élèves et les familles éloignées de l’école, et crée de l’inégalité. En effet, quand le numérique est au service direct de la pédagogie en classe, TOUS les élèves en bénéficient. Tandis que dans un ENT, on ne peut être sûrs que toutes les familles (y compris celles les plus éloignées) de l’école en tirent bénéfice. A voir ...

— > nous avons déploré l’absence totale des maternelles dans les projets numériques et en particulier l’absence de volonté des municipalités d’équiper les écoles maternelles (on demande à minima des ordinateurs performants, des vidéoprojecteurs) C’est inscrit dans les programmes, les maternelles ne peuvent pas être laissées au bord de la route du numérique.

Stages disciplinaires : ce sont les stages à thèmes à candidatures individuelles

Nous sommes très satisfaites de voir revenir des thématiques plébiscitées mais pourtant longtemps mises de côté comme l’EPS ou la musique.

Une part plus importante est proposée pour le cycle 1.

L’idée a été retenue de pouvoir participer à un stage ne correspondant pas à son niveau de classe actuel car il peut être enrichissant d’aller voir en amont ou en aval ou de se préparer à un changement de niveau.

stages issus des préconisations

Prévention des risques musculo-squelettiques, faire face à des situations d’agressivité, la voix, la formation aux 1ers secours, voici les thèmes retenus suite aux visites d’établissement, là encore nous avons bataillé pour que la voix du terrain soit entendue. Donc continuez à faire remonter vos demandes dès qu’on vous en donne la possibilité, ce n’est pas vain, la preuve !

formation d’équipe d’école :

Nous avions demandé que soit remis au goût du jour les stages d’équipe d’école sur demande des équipes. En effet ces dernières années, les stages d’équipe d’école étaient pilotés par les IEN qui ciblaient les écoles et les thématiques.

Le SNUIPP avait insisté sur le fait que la formation est efficace que si elle répond à un besoin reconnu et identifié par l’équipe (ce qui vient du haut n’est pas toujours bien accepté, on est assez grands pour dire ce qui nous manque).

Cette année, nous avons reçu un formulaire de demande de stage. 40 écoles ont répondu en proposant 74 thèmes de stages. Toutes ne pourront pas être satisfaites mais cela démontre que le besoin est là et qu’il faut aller dans ce sens. Du coup des critères ont été déterminés pour retenir les écoles :

- écoles peu concernées par des dispositifs de public désigné. Le SNUIPP avait en effet fait remarquer à plusieurs reprises que certains collègues n’ont jamais accès à des stages : il ne font jamais partie des publics désignés (souvent les équipes de campagne), n’ont jamais assez de points pour partir. On les appelle les "ni ni" et bien un geste est fait dans leur direction.

- les stages sur le thème du climat scolaire (lien avec l’OCCE qui a proposé un partenariat qui marche très bien depuis plusieurs années)

écoles retenues : Danjoutin Saint Exupéry, Trévenans, Beaucourt Bolle, Delle Sitelles, Réchesy, Foussemagne Reppe, RPI Ecrevisse, RPI Champ sur l’eau. Et il y a encore 5 écoles qui ont été contentées par d’autres biais.

les animations pédagogiques 2017 2018 :

—> écoles qui entrent dans le numérique :

9h incontournables plan numérique

6h à choix avec des ateliers ou des parcours magistères

3h au choix des équipes :

- finalisation du projet d’école

- climat scolaire

- travail autour du dispositif plus de maîtres que de classe

—> écoles hors numérique :

9h incontournables :

- cycle 1 : autour de la notion d’attachement (3h de conf) + langage (6h)

- cycle 2 et 3 : didactique et pédagogie des maths

6h à choix avec des ateliers ou des parcours magistères

3h au choix des équipes :

- finalisation du projet d’école

- climat scolaire

- travail autour du dispositif plus de maîtres que de classe

Modalités d’inscription : pour éviter la confusion dans les différents dispositifs : stages de formation continue et animations pédagogiques, il y aura à la rentrée 2 périodes d’inscription et tout sera envoyé par la DRH pour plus de clarté.

Donc pour rappel il est indispensable de consulter sa boîte acad (des transferts sur la boite perso sont possibles et faciles à faire).

Et les remplaçants ? Le SNUIPP avait organisé il y a quelques temps une réunion d’informations syndicales spéciale remplaçants qui avait fait émerger des demandes de formation spécifique. C’est ainsi que nous avions obtenu une anim péda en direction des nouveaux TR.

Cette année nous avons encore mieux : un stage sur temps scolaire le lendemain de la rentrée (car pas de besoin en remplaçants ce jour là les stages n’ont pas commencé). L’idée est d’accueillir les nouveaux remplaçants (souvent jeunes titulaires aussi) pour un apport pédagogique et aussi administratif (gestion des frais de déplacements, comptage des heures...)

Notre demande d’une animation pédagogique spécifique dans l’année et cette fois pour tous les remplaçants n’a pas été entendue mais nous le reproposerons.

Donc vous voyez, on peut faire bouger les choses, c’est en tout cas à quoi on s’attèle au SNUIPP FSU 90 instance après instance.

Maintenant nous restons inquiets sur la mise en pratique de ce programme alléchant car le problème du remplacement va se poser encore l’an prochain.

Vos représentantes en conseil de formation (2 sièges sur 3) pour le SNUIPP FSU 90

Peggy Goepfert et Géraldine Tapie

 

13 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.