www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : LE MÉTIER 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 septembre 2016

EVALUATION DES ENSEIGNANTS : OU EN SOMMES-NOUS ?

Une consultation de la profession a été faite par le SNUIPP cette rentrée sur la réforme de notre évaluation auprès de 11 000 enseignants. Les négociations avec le ministère ont démarré en juillet et seront terminées fin septembre.

Le SNUIPP voulait consulter la profession pour porter la parole du terrain à la table des négociations.

Les questions ont porté sur :

- l’inspection actuelle,

- l’appréciation du projet de réforme du ministère,

- Nos besoins, nos priorités pour faire évoluer l’évaluation.

Points prégnants des résultats

(que les collègues du 90 avaient déjà pointé lors des réunions d’informations organisées sur ce thème) :

—> inspection actuelle

-  8/10 rejettent forme actuelle (infantilisante, stressante, pas formatrice, sanction)

-  85% demandent conseil et accompagnement

— > Projet réforme :

Ce que dit le projet : « Mieux accompagner » les enseignants. L’objectif est de « consolider et développer les compétences professionnelles », « remédier aux difficultés rencontrées par certains personnels » et « favoriser la mobilité professionnelle ». Cet accompagnement est proposé par l’IEN ou initié à la demande des personnels. Il concerne tous les personnels, à tout moment de leur carrière. Il repose sur des visites en classe. Cet accompagnement peut s’adresser également aux équipes notamment pour la « conception et la mise en œuvre de projets et dispositifs pédagogiques » et l’aide « à la mise en place des programmes et à l’évaluation des acquis des élèves ».

C’est un vœu des collègues que les IEN accompagnent et conseillent davantage les collègues mais le fait que l’IEN reste celui qui nous évalue lors des rendez-vous de carrière fausse encore le rapport de confiance. On en revient toujours à la nécessité de déconnecter l’évaluation et l’avancement de carrière.

Des conséquences sur la carrière.

Un enseignant déroulant une carrière complète aura quatre rendez-vous de carrière.

Ceux-ci comprendraient :

- La rédaction d’un bilan professionnel par l’enseignant envoyé 15 jours avant l’inspection à l’IEN.

Il s’agit de rédiger un bilan professionnel (recto-verso) conforme au modèle fixé par arrêté. L’enseignant décrit ses activités et son analyse. Il expose ses démarches, il décrit sa participation au travail en équipe, et son implication dans les relations avec les partenaires, et expose ses souhaits d’évolution professionnelle.

80% contre rédaction bilan annuel (chronophage et artificiel, quelle sincérité dans un rapport quand on sait qu’il détermine notre avancée d’échelon ? )

- Une inspection en classe suivie d’un entretien au cours duquel l’inspection et le bilan professionnel de carrière seraient abordés.

Le SNUIPP FSU s’est battu pour maintien de cette visite en classe au cœur de notre métier

- Un compte-rendu du rendez-vous de carrière au travers d’une grille d’évaluation nationale rédigée par l’IEN.

Cette grille intégrerait les compétences pédagogiques, le travail en équipe, les principes éthiques et les perspectives professionnelles, pour le snuipp ces 2 derniers points ne sont pas centrés sur nos missions. L’évaluation répondrait à 4 niveaux : A améliorer, bon, très bon, excellent. Les critères d’évaluation de la nouvelle grille ne sont pas assez centrés sur le travail en classe notamment les principes éthiques et les perspectives professionnelles

-  Une appréciation donnée par l’IEN :Le Dasen arrête l’appréciation finale au vu de l’appréciation de l’IEN.

A noter : Le premier rendez-vous permettrait de sélectionner 30% d’enseignants qui passeraient plus rapidement au 7ème échelon (réduction d’un an au 6ème). Le deuxième permettrait de sélectionner 30% d’enseignants qui passeraient plus rapidement au 9ème (réduction d’un an au 8ème échelon) (*). Le troisième rendez-vous déterminerait le moment du passage à la hors classe. Le quatrième, la possibilité d’accéder à la classe exceptionnelle. Celle-ci est réservée à certaines fonctions (enseignants en REP, directeurs, conseillers pédagogiques) et pour une petite partie aux « plus méritants ».

(*)Pour les autres échelons de la classe normale, l’avancement se fera au même rythme pour tous les enseignants.

88% des collègues sont pour un meilleur cadrage national

Priorité pour l’évolution :

- Confiance de IEN

- Temps pour travail en équipe

- Formation continue

Au final le SNUIPP trouve le projet de réforme inacceptable en l’état et portera au ministère des propositions de modifications en lien avec le résultat de la consultation. Comme on dit : « affaire à suivre… »

 

7 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.