www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : L’ÉCOLE 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 novembre 2014

EDUCATION PRIORITAIRE : CTA DU 25 NOVEMBRE

A l’initiative de la FSU, les syndicats quittent la séance pour montrer leur désaccord sur la méthode employée et le manque de transparence face à la question de l’éducation prioritaire

Compte rendu du CTA du 25 novembre Education prioritaire

Présentation du contexte par le DASEN du 70 en charge du dossier éducation prioritaire

En 2013, un diagnostic a été posé à partir des travaux de l’inspection générale. Une concertation d’ ½ journée a eu lieu dans les réseaux puis des assises académiques se sont tenues ainsi que des comités de pilotage. Les principes de refondation :

- la priorité au pédagogique avec l’idée force de tirer vers le haut

- des moyens

- des mesures renforcées pour des réseaux (350 REP+ parmi 1000 en place)

- Une mise en place en douceur (REP+ expérimentateurs cette année)

- L’accompagnement pédagogique des expérimentateurs

Une analyse dans chacune des académies a été faite une fois qu’on a eu enveloppe. Cette géographie demandait à être revue car très longtemps pas revue et évolutions sociales.

Donc on a un dispositif cohérent, un déploiement en douceur. La carte est à l’échelle du pays et toutes les académies ne se ressemblent pas donc le travail du ministère est de savoir où sont les poches de pauvreté.

Quand on a reçu enveloppe du ministère pour notre académie on se rend compte que c’est équivalent : 16 réseaux (même légère augmentation car 1 RRS transformé en REP+ )

Le DASEN du 70 a rappelé l’ ensemble des critères :

→ %age élèves en ZUS : selon lui, « s’il y a certes une pauvreté rurale, il y a une concentration de pauvreté en ville sans commune mesure. Aujourd’hui c’est une carte de réseaux qu’on regarde mais au niveau des dasen on regardera les écoles isolées et les poches orphelines en zone rurale. »

→ %age PCS défavorisées

→ %age élèves boursiers

→ %age de maintiens

FSU : ce dernier critère est en contradiction avec la politique des écoles (IEN disent de ne plus maintenir).

Autre problème : lors du groupe de travail qui s’était tenu la semaine précédente, la FSU avait demandé les chiffres pour tous les collèges et toutes les écoles de l’académie. Or aucun nouveau document ne nous a été adressés.

IA70 : on cible réseaux qui existaient déjà, on ne regarde pas ailleurs.

FSU : vous nous dites « nouvelle carte » mais vous ne ciblez que les anciens réseaux.

Secrétaire Général : les choses ont été assez fermées au départ avec le ministère. Carte arrêtée récemment par ministère.

PROPOSITIONS DU RECTEUR

REP+ : d’éclair à REP+

- Diderot Besançon

- A. France Bethoncourt

- P Brossolette Montbé

de REP à REP+

- Signoret Belfort

REP : 10 passeraient de RRS à REP

- J Bauhin Audincourt

- Vauban Belfort

- M. Bastie Dole

- Pré st sauveur St Claude

- André Masson St Loup sur Semouse

- Hautes vignes Seloncourt

- Bruyères Valentigney

- Jacques Brel Vesoul

- A. Jacquard Lure

- Rome de l’Isle Gray

2 nouveaux REP possibles

- Vinci Belfort

- Jouffroy Sochaux

2 établissements sortiraient

- Morey

- Moirans

Et là il ne parle pas des écoles isolées qui sortiraient comme Offemont Martinet et Macé dans le 90...

FSU : Il faut une évolution positive pour sortir du réseau : montrez-la nous !

IA 70 (qui botte en touche) : les REP + ont des indicateurs qui le justifient largement.

FSU : on ne remet pas en cause les REP+ mais on demande une justification des sorties.

La FSU a proposé de nouveaux critères pour prendre en compte ruralité par exemple et climat scolaire.

Le rectorat a refusé de faire voter notre proposition en disant que la carte Education Prioritaire est de la compétence du ministre

FSU : alors que faisons nous ici ?

IA70 : Des critères nationaux ne peuvent pas être remis en cause

La FSU a alors demandé une suspension de séance et a proposé aux autres organisations syndicales présentes (Unsa et Sgen) de quitter la séance et montrer notre désaccord face à la méthode employée et le manque de transparence, c’était une parodie de dialogue social. Voir communiqué de presse commun.

Un nouveau groupe de travail va être programmé.

Sur ce dossier, il faut savoir que cela se passe mal dans beaucoup d’académies, la colère du terrain monte, le SNUipp-FSU 90 a fait état de cela au SNUipp-FSU national qui réfléchit aux suites de l’action. Le SNUipp-FSU a réécrit à la ministre pour redire l’importance que nous accordons aux écoles dites « isolées » (non rattachées à un collège Education Prioritaire).

Géraldine TAPIE pour le SNUipp-FSU 90, réprésentante FSU en CTA

 

5 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.