www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : L’ÉCOLE 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • CP -ABCD Egalité 1er oct 2013
    PDF - 126.6 ko
    Télécharger

  • Note Recteur & DASEN aux écoles 27-01-2014-1
    PDF - 40.6 ko
    Télécharger

  • POINT INFO - ABCD Qu’est ce que c’est DGESCO janv2014
    PDF - 242.6 ko
    Télécharger

  • le SNUipp s’adresse au ministère
    PDF - 43.9 ko
    Télécharger
28 janvier 2014

ABCD DE L’ÉGALITÉ : L’EXTRÊME DROITE TENTE D’INSTRUMENTALISER L’ECOLE

Diverses organisations proches de l’extrême droite invitent les parents d’élèves des écoles à participer à une « journée de retrait de l’école » en agitant le spectre d’une soi-disant « théorie du genre ». Il est demandé à cette occasion aux familles de ne pas envoyer leurs enfants en classe le vendredi 24 janvier ou le lundi 27, pour protester contre les actions pédagogiques de sensibilisation à l’égalité fille-garçon, les ABCD de l’égalité, mises en place dans certaines académies.

Le SNUipp-FSU 90 a de suite alerté notre DASEN qui s’est emparée du problème. Nous attendons la réponse qu’il apportera. Le SNUipp-FSU s’est également adressé au ministère de l’Éducation nationale.


- ATTENTION le 24 janvier 2014 journée de Retrait de nos enfants de l’Ecole. Le choix est simple soit on accepte la "théorie du genre" (ils vont enseigner à nos enfants qu’ils ne naissent pas fille ou garcon, mais qu’ils choisissent de le devenir !!! Sans parler de l’éducation sexuelle prévue en maternelle à la rentrée 2014 avec démonstration ...), soit on défend l’avenir de nos enfants. Nos enfants n’iront pas à l’école ce vendredi ! Simplement marquer sur le carnet : "mon fils/fille n’est pas venue à l’école pour participer à la campagne pour l’interdiction de la théorie du genre dans les établissements scolaires". Plus d’info sur : http://jre2014.fr. Diffusez ! Et pensez à la phrase de L.Rossignol sénatrice PS : "les enfants n’appartiennent pas à leurs parents mais à l’Etat...."

Voilà un SMS reçu par des parents d’élèves, un peu partout en France.

Contexte et motivations

A la lecture de l’article sur le site, il s’agit de faire pression sur le Ministère de l’Éducation nationale afin qu’il retire, des futurs programmes, l’enseignement de la théorie du genre. Pour cela, les parents sont appelés à boycotter l’école une fois par mois pour maintenir la pression.

Pour l’heure, quelle réponse apporter aux familles qui nous questionnent ?

Une « théorie du genre ? » Au risque de nous répéter, cette théorie n’existe pas ! Il existe des recherches sur le genre, qui est parfois défini comme un outil d’analyse, parfois comme un système de hiérarchisation entre les sexes (les deux définitions ne s’excluant pas forcément). Ceux qui s’élèvent contre le « genre » sont ceux qui en réalité en sont les gardiens du temple !

Si l’école travaille sur les stéréotypes filles-garçons, c’est pour qu’ils ne soient pas un carcan pour les enfants, et qu’ils ne limitent pas leur épanouissement personnel de filles ou de garçons. On ne met pas dans la tête des enfants qu’ils pourraient choisir leur sexe ! Leur identité ne sera pas brouillée, ils pourront au contraire mieux s’affirmer individuellement : on leur montre qu’être fille ou garçon ne doit pas forcément conditionner leurs choix de loisirs, de lectures, de sports, de métiers...

La « complémentarité des sexes » est un mythe, chaque fille, chaque garçon est un être unique, et il n’existe pas de particularités de goût, de caractère ou d’aptitude qui seraient partagées par toutes les filles ou par tous les garçons.

L’éducation à l’égalité et l’éducation à la sexualité existent depuis longtemps à l’école, il n’y a rien de nouveau (Cf. textes officiels). Il ne s’agit pas de parler de pratiques sexuelles, encore moins de faire des démonstrations ! C’est une éducation au respect entre les sexes, afin de prévenir et d’empêcher les violences sexistes et les abus sexuels, doublés de quelques notions de science sur la reproduction animale et humaine.

Quant à faire la promotion de l’homosexualité, cela ne tient pas : on ne choisit pas d’être homosexuel-le, ni hétérosexuel-le d’ailleurs. Donc parler de couples homosexuels, c’est parler d’amour, d’affection (et non de pratiques, là encore), et cela n’aura pas de conséquences sur l’orientation sexuelle des enfants. En revanche, cela peut éviter des suicides pour celles et ceux qui se découvriront homosexuel-les à l’adolescence. Et puis, c’est aussi une manière de reconnaitre la réalité pour les enfants vivant au sein de familles homo-parentales.

Et après ?

PDF - 43.9 ko
le SNUipp s’adresse au ministère

Dès jeudi soir, Le SNUipp-FSU est immédiatement intervenu auprès du ministère de l’Éducation nationale pour que soit rappelée aux familles « la place, déjà ancienne, de ces apprentissages dans les programmes, et que ces questions cessent de troubler l’indispensable sérénité dont ont besoin enseignants, élèves et parents au sein de l’école. » Recteurs et Inspecteurs d’académie devraient tout prochainement transmettre aux écoles des outils d’informations à distribuer aux parents d’élèves.

De plus, il nous assure qu’il lance une enquête sur les adresses et numéros de téléphone utilisés.

Nous attendons donc la réponse départementale qui sera faite en direction des écoles mais également des familles. Il y a urgence, au-delà de la journée du 24 janvier ; ces messages "ciblés" pourraient avoir une portée désastreuse pour l’École de la République.

Lire aussi : ABCD de l’égalité : lutter contre les stéréotypes de genre

PDF - 242.6 ko
POINT INFO - ABCD Qu’est ce que c’est DGESCO janv2014
PDF - 126.6 ko
CP -ABCD Egalité 1er oct 2013
PDF - 40.6 ko
Note Recteur & DASEN aux écoles 27-01-2014-1

 

8 visiteurs en ce moment

*Top Salle 0.06, Maison du peuple, Place de la Résistance, 90020 BELFORT Tel : 09 51 55 19 09 / 06 52 90 66 26 Email : SNUipp-FSU 90
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 90 | Territoire de Belfort, tous droits réservés.